Saintseiya-story : RPG du manga mythique

Incarnez un personnage du manga de Masami Kurumada et participez au RPG afin de poursuivre l'histoire.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-63%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
219 € 599 €
Voir le deal

Partagez
 

 Aux abords du Sanctuaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Pandora
Prêtresse d'Hadès
Pandora

Nombre de messages : 96
Situation actuelle : Demeure d'Orphée
Date d'inscription : 09/02/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptySam 29 Avr - 16:12

J’avais erré pendant quelques heures dans les rues d’Athènes. Puis mes pas m’avaient mené dans un endroit que je ne connaissais pas. Je ne savais pas où j’étais, toujours en Grèce c’est certain, mais où ? J’étais au milieu d’une plaine et au loin ce voyait des vestiges Grecques. J’avais beau me demander ce que c’était, je n’osais pas approcher. Quelque chose là-bas… Une force, comme une intuition, m’interdisait d’approcher sous peine de me briser. Alors je restais là, immobile tel une ombre, à observer cet endroit mystérieux.
Mon regard méfiant se détacha de ma contemplation, puis je m’assise sur l’herbe en observant la plaine si paisible. Un soleil éclatant et une faible brise envahissait l’étendue verte.

*Je ne pensais pas qu’un tel endroit puisse exister ici. Je m’attendais plutôt à voir des étendues de sable. Cet endroit est si paisible… Père, mère, m’auriez-vous emmené jusqu’ici si nous avions pu être encore ensemble aujourd’hui ?*

Etre ici, dans un endroit si apaisant, me redonnait mon sourire d’enfant. Ce sourire que j’avais quitté depuis la mort de mes chers parents. J’avais l’impression en ce moment qu’ils veillaient sur moi, heureux que j’ai effectué leur dernier projet. Rien que cette pensée suffisait à me soulager. Je le savais à présent, je ne serais plus hanté par leur mort. Certes, y penser me faisait toujours souffrir et je m’en sentais toujours coupable, mais au moins, un lourd poids venait de se retirer de mon cœur.

*Hadès-sama… Enfin je vais pouvoir vous servir sans entrave.*

A la simple pensée de mon Seigneur, un doux sourire et le réconfort s’installèrent en mon cœur déjà paisible. Je me concentra sur ce que je pouvais sentir de son cosmos. J’étais bien loin de lui, mais peu m’importais, ce n’est pas ça qui m’empêchera de veiller sur lui.
Je m’allongeai dans l’herbe. Peu m’importe ce qu’on pouvait penser de moi si quelqu’un passait. Je me sentais bien ici, et je voulais y rester encore un peu. Je ne voulais pas repartir tout de suite… Aussi, sans m’en rendre compte, me laissant aller à mes pensées, le sommeil me prit. Je m’endormis donc, sans savoir que ce que j’avais vu au loin, était les portes même du Sanctuaire d’Athéna…







Pandore, ou comment attendre quelqu'un alors que le perso ne sait même pas où il est :p
Il y aura bien un Rpiste pour faire un peu de rp avec moi non? Pour vous réveiller un peu ^^ Mais soyez gentil avec Panpan s'il vous plait :p

_________________
"On dit que sa beauté n'est rien en comparaison de sa colère."
Aux abords du Sanctuaire Pandora
Revenir en haut Aller en bas
Orphée
Chevalier d'Argent de la Lyre
Orphée

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 29/01/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyLun 1 Mai - 4:51

~¤~Je connais cette sensation, ce cosmos résonne comme un passé plus que douloureux, mais mes sens me tromperaient ils ou...?~¤~

Orphée chevalier d'argent de la Lyre était revenu depuis maintenant plus d'un an dans le sanctuaire d'Athéna, aprés avoir renié Hades et Eurydice il avait repris une vie plus que normale en tant que musicien attitré du grand pope et surtout en tant que "leader" des silvers saints du sanctuaire d'Athéna! Il passait son temps entre l'entrée du sanctuaire et le temple du Bélier, a jouer de la lyre sans relache, expirant ses plus grands sentiments dans des requiems tous plus tristes les un que les autres! Mais le troubadour argenté avait senti au loin un cosmos qu'il conaissait bien pour l'avoir cotoyé durant des années en enfer! Ce cosmos divin appartenait a Pandora, prêtresse d'Hades! Il devait en avoir le coeur net! D'un air décidé il s'avanca vers le lieu où se trouvait la manifestation de cosmo énergie!

Il avancait sa lyre a la main exposant aux oreilles de Pandora un doux requiem qu'il lui avait dédié des années auparavant! Il conaissait les talents musicaux de la prêtresse c'était une grande harpiste, malgré cela elle s'était toujours éprise d'Orphée et de son talent a la harpe! Orphée avait toujours respecté cette femme qu'il considérait plus qu'Hades comme sa superieure, sa grandeur d'âme et sa présence plaisaient à Orphée! Elle était alors allongée dans l'herbe insouciante, telle une enfant innocente! Orphée eut un léger sourire, des réminiscences du passé remonterent a sa mémoire! Des journées entiere a jouer de son instrument en compagnie de cette beauté de la nature! Orphée se baissa quelque peu et porta sa lyre non loin des oreilles de Pandora toujours assoupie! Les cordes de la lyre d'Orphée résonnerent en douceur sortant un son mélodieux et exquis, une chanson ennivrante et incroyablement douce! Il esperait qu'ainsi Pandora se réveillerait en douceur et avec le sourire, ce sourire qu'Orphée affectionait tant, tant son apparition était rare!

~¤~J'espere qu'elle ne m'en voudra pas, aprés tout je les ai trahis, hum je ne dois pas penser a ça, cela perturbe ma musique!~¤~
Revenir en haut Aller en bas
Pandora
Prêtresse d'Hadès
Pandora

Nombre de messages : 96
Situation actuelle : Demeure d'Orphée
Date d'inscription : 09/02/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyLun 1 Mai - 13:57

Perdue dans les méandres de mes rêves d’enfant, je ressentis un cosmos, puis un son arriva jusqu’à moi . C’est alors que mon esprit revint entre réalité et songe. Qu’était-ce ? Je connais ce rythme et la sonorité de ces notes. Une lyre ? Ce son est si doux… Si apaisant… Et ce cosmos… Il est juste à côté de moi… A la douceur de ce son, un sourire s’imposa presque malgré moi sur mon visage. Sortant peu à peu de mes rêves, je reconnue enfin qui était là. J’ouvris alors doucement les yeux pour voir cet homme, ou plutôt ce chevalier : Orphée !
Un léger sourire resta sur mes lèvres alors que je me redressais pour m’assoire. J’écoutai encore un peu le morceau en silence. Je retrouvais bien là le talent du chevalier de la lyre.

-Vos morceaux sont toujours aussi beaux. J’ai même l’impression que vous vous êtes encore amélioré si cela est possible.

Calme et souriante j’observais Orphée jouant de la lyre. Les souvenirs de nos journées passées à jouer ensemble de nos instruments me revinrent en mémoire. Ce temps me parut si loin… Soudain, une chose me vint à l’esprit, comme une ironique certitude. Mon regard se posa alors sur les vestiges que j’avais vus au loin.

-Je suis heureuse de vous revoir. Mais je suppose que si vous êtes là, c’est que j’ai dû sans m’en rendre compte m’approcher du Sanctuaire d’Athéna.

Malgré mes paroles, qui n’avaient été prononcées que comme une observation, je restais calme. Peu m’importais où je pouvais être, j’avais revu Orphée et j’avais précédemment libéré mon cœur et mon âme d’une importante entrave. De plus, je ne pense pas qu’on pourrait atteindre à ma vie maintenant. Je souris franchement à mon interlocuteur. Ca devait bien être la première fois qu’il me voyait ainsi en plein jour. Rien dans mon attitude ne montrait une quelconque rancune ou haine. Non, j’affichais l’étrange vision d’une Pandore souriante et apaisé.




Merci Orphée (\(^-^)/)

_________________
"On dit que sa beauté n'est rien en comparaison de sa colère."
Aux abords du Sanctuaire Pandora
Revenir en haut Aller en bas
Orphée
Chevalier d'Argent de la Lyre
Orphée

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 29/01/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyMar 2 Mai - 13:22

~#~Je ne sais pas si je me suis amelioré mais je dois avouer que me retrouver sur les terres de mon passée m'a surement aidé a parfaire mon art! Depui que je suis redevenu le musicien attitré du Pope j'ai retrouvé cette sensation de plénitude qui me gagnait lorsque je jouais mes berceuses a Athéna bébé, ce sentiment de bien être lorsque Eurydice se trouvait a mes côtés et...~#~

Le seimple fait de prononcer le nom d'Eurydice suffisait a Orphée pour repartir dans ses longues déprimes, comme tout artiste et poete il était rongé par un mal inconnu aux autres personnes, ce mal que conaissait Pandora étant elle même artiste! Il stoppa sa mélodie une seconde afin de remettre en place une mèche de cheveux qui volait au vent! Le temps d'un sourire échangé avec Pandora il reprit son jeu! La mélodie sortant actuellement de sa lyre était plus que mélodieux, peut être même plus que tout à l'heure, Orphée jouait surement ça afin d'oublier sa tristesse, c'était le seul moyen qu'il avait pour zapper ses coups de déprimes!

~#~Effectivement Pandora sama vous vous trouvez aux abords du sanctuaire d'Athéna, il me semble que j'ai parcouru un petit kilometre pour vous trouver donc ce n'est pas une impression, je ne sais pas ce qui vous mene ici mais vous avez de la chance que ce soit moi qui vous ai trouvé! J'espere que votre venue n'apporte pas une nouvelle tuerie, je suis las des combats, j'aimerais tant que tout le monde s'entende, je suis sur qu'Hades sama comprendrait qu'Utopia comme son nom l'indique n'est qu'une utopie, un rêve d'un dieu millénaire! Malgré le fait qu'un je ne sais quoi retient mes coups contre les spectres je n'hésiterais pas a donner ma vie pour Athéna comme autre fois, ainsi je vous demande ici même Pandora sama les raisons de votre venue ici!~#~
Revenir en haut Aller en bas
Pandora
Prêtresse d'Hadès
Pandora

Nombre de messages : 96
Situation actuelle : Demeure d'Orphée
Date d'inscription : 09/02/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyMar 2 Mai - 15:14

Cette expression lorsqu’il prononça le nom d’Eurydice… Je la connaissais, je l’avais déjà vu plusieurs fois malgré le faite que nous avions fait en sorte d’éviter au possible d’en parler durant nos mélodies. Je ne fus pas étonnée qu’il reprenne un morceau plus mélodieux, un peu plus joyeux même. Lui en était encore capable alors que moi j’avais bien plus de mal à en faire d’aussi joyeux… D’aussi vivant… Mon sourire disparut presque. De plus, je m’étonnais qu’il m’appelât encore Pandora sama, alors qu’il était revenu dans son camp, l’opposé du mien.
Il reprit la parole et je l’écoutais en silence. Un étrange sourire apparut sur mon visage lorsqu’il parla d’Utopia. Mais j’attendais qu’il eu fini pour lui répondre.

-Le fait de vouloir que tout le monde s’entendent n’est-il pas aussi une utopie en soit ?

Je fis un court silence. J’avais délibérément parlé de l’utopie avant d’annoncer la raison de ma présence. Je soupirai avant de reprendre.

-Ne vous inquiétez pas… Je ne suis en aucun cas venue en tant que Dame des Enfers, mais simplement en tant que Pandore. Hadès-sama sait que je suis ici mais je n’ai pas d’autorisation officielle. A vrai dire, je ne savais même pas que le Sanctuaire se trouvait exactement ici. Et si je l'avais su, jamais je ne me serais arrêtée ici. Encore moins si j’avais eu des ordres.

Je souris doucement au musicien avant d’observer le ciel et de poursuivre :

-Pour tout vous avouer, si je suis ici c’est de ma propre volonté. Je voulais accomplir le dernier souhait que des personnes chères à mon cœur avaient eu avant leur mort : Venir en Grèce. Après toute ces années j’ai fini par me décider. J’espérais ainsi pouvoir me libérer d’un poids afin d’être plus libre de moi-même. J’ai erré pendant plusieurs heures dans les rues avant que mes pas me conduisent ici. Cet endroit était si calme et apaisant que je me suis arrêtée ici. Puis vous m’avez trouvé.

Je souriais toujours, d’un sourire mystérieux qui me caractérisait, mais de manière plus infantile. Je m’étonnais moi-même de mon comportement. Mon masque d’impassibilité était tombé depuis le début, et je me demandais si ça allait durer longtemps. Je n’avais vraiment pas l’habitude de montrer qui j’étais, même si Orphée l’avait déjà perçus aux enfers. Sans mon masque, j’avais peur de me retrouver aussi faible que je l’avais été, je ne veux pas le redevenir !
Fermant les yeux, je me laissais à écouter la musique du chevalier, éloignant ainsi mes sombres pensées, faisant en venir d’autre.

*J’aimerai pouvoir jouer de ma harpe pour l’accompagner, comme avant...*

_________________
"On dit que sa beauté n'est rien en comparaison de sa colère."
Aux abords du Sanctuaire Pandora
Revenir en haut Aller en bas
Orphée
Chevalier d'Argent de la Lyre
Orphée

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 29/01/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyMer 3 Mai - 14:34

-Le fait de vouloir que tout le monde s’entendent n’est-il pas aussi une utopie en soit ?

~#~Vous avez raison comme toujours, il est vrai que combattre pour une utopie en laquelle on croit de tout notre coeur rend cette même utopie en quelque chose de réalisable, j'ai appris ça des Saints d'Athéna, de tout temps ces hommes et ces femmes n'ont jamais abandonné, se battant de toutes leurs forces pour la justice et la paix!~#~

Pandore avoua alors a Orphée qu'elle n'était pas la en émissaire ou en ennemie du Sanctuaire, ce qui était en soi une plutôt bonne nouvelle! Orphée s'assit sur un tronc d'arbre coupé non loin de Pandora sama, jouant de la lyre comme jamais! Il se sentait inspiré aujourd'hui, comme si sa lyre jouait toute seule! Sans qu'il le veuille il sortait ces notes!

~#~Je suis heureux de vous revoir malgré tout, je dois vous avouer que lors de mon séjour en enfer je n'ai jamais vraiment apprécié Hades, mon sang de chevalier d'argent bouillonait a chacune de ses paroles, mais il me forcait quand même le respect malgré moi je le respectais énormément, mais deux personnes me retenaient en enfer, il y'avait bien sur Eurydice sans qui je ne serais jamais venu dans le Meikai, et il y'avait vous, je n'ai jamais connu de tel musicien depuis mon séjour en Asgard et ma rencontre avec Mime de l'étoile d'Eta, j'aimais jouer avec vous, ainsi j'aimerais vous demander si vous accepteriez de bien vouloir jouer de nouveau avec moi, j'ai une harpe dans ce qui me sert de demeure a l'entrée du Sanctuaire! ~#~

Il était évident que pandora allait refuser mais Orphée ne perdait pas espoir, il avait foi dans l'esprit musicien de la pretresse noire, il savait que la musique l'emporterait sur la rancoeur et la haine!
Revenir en haut Aller en bas
Pandora
Prêtresse d'Hadès
Pandora

Nombre de messages : 96
Situation actuelle : Demeure d'Orphée
Date d'inscription : 09/02/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyMer 3 Mai - 16:06

Mes yeux ce fermèrent alors qu’Orphée me parlait de l’utopie et ce qu’en faisaient les chevaliers. Je reconnue bien là le chevalier fidèle d’Athéna qu’il avait finalement toujours été. Je l’entendis se déplacer pour s’asseoir non loin, puis le son de sa lyre repris. J’eu un moment l’impression que la musique devenait vivante !
Il reprit la parole. Je fus surprise lorsqu’il avoua être resté aux enfers si longtemps à cause d’Eurydice, et de moi… Puis vient sa proposition qui me figea. La prêtresse d’Hadès que j’étais vit en cette proposition une menace. M’inviter, même ne serais-ce qu’à l’entrée du Sanctuaire d’Athéna, un Sanctuaire rempli de chevaliers sûrement ennemi à mon égard, me paraissait être une forme d’atteinte à ma vie ! Une vague de colère s’emparât de moi, s’inscrivant sûrement son mon visage que j’avais détourné pour qu’il ne le voit pas. Mais en entendant sa musique et me reformulant intérieurement sa proposition, je me calmai quelque peu.

*Il désir simplement que je l’accompagne de nouveau à la harpe… Rien d’autre ! Mais que se passerait-il si un autre chevalier arrivait ? Je suis seule en plein milieu d’un camp qui fut autrefois l’opposé du mien ! Mais j’aimerai pourtant accepter. Pour une dernière fois un moins. Hadès-sama…*

Je respirai profondément et observa ce que je pouvais voir du Sanctuaire. L’idée même d’offenser Hadès en y allant m’était désagréable, et m’approcher de ce Sanctuaire m’inspirait une profonde méfiance. De la colère même, si je repensais à ce qu’il c’était autrefois produit entre nos deux factions… Je répondis en lui faisant de nouveau face, ma voix quelque peu accusatrice sans que je le voulus vraiment :

-J’apprécie votre proposition... Mais même si je ne suis pas ici en tant que prêtresse des enfers, n’avez-vous pas peur de la réaction des chevaliers qui sentiraient ma présence ? D’un certain point de vu je suis en territoire ennemi et vous êtes le mieux placé pour savoir que je serai vulnérable. Aussi, si vous ne cherchez pas à me faire tuer, comment comptez-vous assurer ma survis face à vos frère d’armes ?

Je soupirai, regrettant presque le ton que j’avais employé… Il était après tout la seule personne hors des enfers n’ayant pas vraiment de haine envers moi. Aussi vidais-je ma voix de toute intonation particulière pour ajouter :

-J’aimerai pouvoir accepter, mais comprenez la situation dans laquelle je me trouve. Même si je pense que vous ne me porterez pas atteinte, j’ai de quoi prendre garde. Cependant, même si je devais ressortir blessée et que ne pouvais plus venir ici en tant qu’amie, alors autant pour cela jouer encore une fois en votre compagnie.

Ainsi, malgré le possible danger, j'avais tout de même accepté sa proposition de le suivre jusqu’à sa demeure pour de nouveau jouer en sa compagnie.

_________________
"On dit que sa beauté n'est rien en comparaison de sa colère."
Aux abords du Sanctuaire Pandora
Revenir en haut Aller en bas
Orphée
Chevalier d'Argent de la Lyre
Orphée

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 29/01/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyMer 10 Mai - 13:36

"Je comprends parfaitement ce que vous voulez dire, il est évident que je suis le seul chevalier d'Athéna capable de vous accepter ici, mais je suis aussi trés respecté contrairement aux apparences, mon rang de chevalier d'Argent ne veut rien dire, certains m'ont même rebaptisés: l'homme qui égala les saints d'or, alors bon..."

Mais Pandora se décida a accepter la proposition d'Orphée, il en était heureux mais il sentait bien qu'elle ne faisait ça que pour faire plaisir au Silver saint, elle était plus que retiscente a se présenter dans le sanctuaire d'Athéna, ce qui était tout a fait compréhensible!

"Si par malheur quelqu'un ose vous porter atteinte il me portera atteinte par la même, aucun chevalier ne levera la main sur vous dame Pandora, vous pouvez me faire confiance"

Il présenta sa main a la prêtresse afin qu'elle s'en saisisse, une fois que ce fut fait, il l'emmena dans une demeure qui se trouvait en marge du sanctuaire, mais il était évident qu'elle y était rattachée, le style grec prononcé de la batisse laissait présumer son appartenance au sanctuaire grec d'Athéna!

"Voici mon humble demeure, a l'époque elle se trouvait dans le coin commercant du sanctuaire mais il a été déplacé, lorsque je suis revenu des enfers je l'ai retrouvé a l'abandon, cela m'a beaucoup peiné de voir ma demeure a l'abandon comme ça, je me suis alors de suite mis au travail pour la rénover entierement! Je ne suis pas mécontent du résultat!"

Il fit signe a Pandora de pénétrer dans la batisse d'un geste du bras, puis a son tour il y entra! Pandora put constater que la maison était effectivement trés bien entretenu, aucun signe de modernité n'était présent ici, Orphée vivait a l'ancienne mode, on se serait cru revenu 1500 ans en arriere, voire plus! Orphée montra une piece d'un geste de la main, Pandora y pénétra et elle put y voir au centre une magnifique harpe, scintillant d'un argent pur!

"J'espere qu'elle vous plait...Il m'arrive d'en jouer pour composer mes plus beaux requiems, cet instrument m'a aussi permis de composer mes plus belles ballades dédiées a Eurydice!"

Il fit signe a Pandora de bien vouloir jouer si elle le désirait, pendant ce temps la il s'empara de sa lyre, prêt a accompagner la prêtresse du son de son instrument!

Aux abords du Sanctuaire Bscap0354ca




Désolé du retard............J'ai par ailleurs repris un style d'écriture plus sobre, je prefere les guillemets a ce que je mettais avant, ça faisait trop kéké ^^
Revenir en haut Aller en bas
Pandora
Prêtresse d'Hadès
Pandora

Nombre de messages : 96
Situation actuelle : Demeure d'Orphée
Date d'inscription : 09/02/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyMer 10 Mai - 15:09

Ce qu’il dit me rassura quelque peu, sans pour autant totalement retirer ma crainte. Je suivis tout de même Orphée jusqu’à sa demeure, ma main dans la sienne. Au fut et à mesure que nos pas se rapprochaient du Sanctuaire, mon appréhension devint crainte. Mais au lieu de le montrer, mon visage redevint instinctivement impassible, comme je l’avais presque toujours été.
Nous arrivâmes à sa résidence de style ancienne et j’entra suite à son invitation. Moi qui n’aimais pas vraiment la modernité et préférais les anciennes choses, je trouvais cette maison très belle. Mais je n’en dis rien et observait avec attention avant que je ne le suivit jusqu’à la pièce qu’il me montrait. Je m’approchais de la harpe, si différente et proche de la mienne.

-Elle est très belle. Je comprends qu’avec un tel instrument, vous puissiez composer de telle mélodie. Ce sera un plaisir et un honneur pour moi que de pouvoir jouer en votre compagnie avec cette harpe.

Mon visage toujours impassible, je me plaçai près de la harpe sur laquelle je posai une main délicate. Un léger sourire revint sur mon visage. Je restai muette à observer la harpe, presque comme parlant mentalement à l’instrument. Puis voyant Orphée prendre sa lyre je ferma les yeux et commença à jouer. Un morceau mystérieux et très doux.
A peine quelques notes furent-elles jouées, que j’en oubliai le danger omniprésent qui était près de moi. En faite, j’en oubliais même que le Sanctuaire était là. Je ne faisais que jouer en compagnie d’Orphée, comme nous l’avions déjà plusieurs fois fait dans le passé. Y mettant comme toujours, pour chaque morceaux que jouais, tout mon coeur dans cette mélodie. J’entendais la musique d’Orphée se lier magnifiquement à la mienne, emplissant la pièce d’une majestueuse symphonie que seul des musiciens comme nous pouvaient espérer comprendre.

Aux abords du Sanctuaire 00
Revenir en haut Aller en bas
Orphée
Chevalier d'Argent de la Lyre
Orphée

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 29/01/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyVen 12 Mai - 18:16

La musique ennivrait Orphée, cette sensation qu'il avait ressemblait fortement a celle qu'il ressentait en enfer dans la demeure de Pandora jouant le même genre de mélodie, pour ne pas dire la même mélodie! Une douce chanson qu'Orphée et Pandora n'avaient pas peinés a retrouver, ils avaient joués cette mélodie sans trop y réfléchir, comme si leurs doigts les appelaient a jouer ceci! Seulement Orphée fut quelque peu troublé tout a coup et une fausse note vint perturber la beauté de la mélodie, il s'arrêta alors de jouer!

*Shaka...Aiolia....Et....Aiolos, pourquoi diriger un cosmos si agressif vers ma demeure? Shaka je sais que tu as déjà remarqué la présence de mon hôte sur les terres sacrées d'Athéna. Mais s'il te plaît ne t'en soucie pas, je ne veux pas que tu viennes troubler ma quiétude ici! Je ne veux pas que ce moment se finisse, je suis sur que tu me comprendras Saint de la Vierge, accepte ce modeste présent de ma part, j'espere que tu n'y verras rien de menacant ainsi!*

Orphée se leva et ouvrit sa main devant sa bouche, soufflant dedans, un pétale de rose aparut dans sa main pour finalement filer vers la fenêtre, ce pétale était a l'attention de Shaka, un message que seul le saint de la Vierge comprendrait! Orphée se tourna de nouveau vers pandora lui adressant un sourire plus que sincere!

"Veuillez m'excuser...Ou en étions nous?"

Orphée se rassit alors reprenant sa mélodie!
Revenir en haut Aller en bas
Pandora
Prêtresse d'Hadès
Pandora

Nombre de messages : 96
Situation actuelle : Demeure d'Orphée
Date d'inscription : 09/02/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyVen 12 Mai - 20:40

A l’instant même où la fausse note se fit entendre, mes doigts s’arrêtèrent et mes yeux se rouvrirent. Par la même occasion, j’avais rejoint la réalité. Je tournai mon visage vers Orphée. Malgré mon visage impassible, on pouvait deviner que je me demandais ce qu’il lui était arrivé. Il était très rare qu’il trébuche ainsi, je crois même que je n’avais du l’entendre qu’une ou deux fois, et encore ! Mais je ne dis rien, car moi-même cet incident m’arrive !
Alors que je souriais intérieurement de cette situation, je me rendis compte des cosmos au Sanctuaire. L’un c’était rapproché pour s’éloigner de nouveau. Je me tournai légèrement vers la fenêtre. A jouer ainsi avec Orphée, j’en avais presque oubliée où j’étais. Je me demandais si c’était bien ça qui l’avait arrêté. Il est vrai quand plus de ma sûreté, ma présence ici devait menacer l’intégrité du chevalier de la lyre auprès de ses frères d’armes. Pour moi peu m’importe la haine que l’on peut me vouer, j’en ai l’habitude et reste de marbre face à ça. Mais mettre en mauvaise position quelqu’un d’aussi noble et sincère que lui, ça je me le refusais ! Me tournant vers Orphée, je l’arrêtai en lui parlant avant même qu’il ne reprenne notre mélodie:

-Orphée… ? Je sais que c’est vous-même qui m’avez demandé de vous suivre jusqu’ici, et j’ai acceptée. Mais je ne veux pas que par ma présence vous soyez mis en doute par vos frères d’armes. Sachez que si un chevalier venait pour s’enquérir de mes intentions, je lui expliquerai ce que j’étais venue faire en Grèce, puis je repartirai aux enfers, là où est place. Ainsi je ne vous gênerais plus…

Par mon simple regard je lui fis comprendre l’irrévocabilité de ma décision. Nous savions aussi tout deux que lorsque je partirais, ce serai pour ne plus jamais revenir sans mon titre d’émissaire et de Prêtresse d’Hadès.

*J’offense sûrement déjà Hadès-sama en restant ici si longtemps. Je me fais moi-même du mal ainsi et j’accepte sa colère. Mais pourtant il me faudra une excuse quelconque pour partir d’ici… Mais si ce n’est pas la présence d’un chevalier qui me la donne, je partirai de moi-même. Je m’y forcerai. J’ai beau apprécier Orphée, blesser Hadès-sama m’est bien plus insupportable de ne plus jamais le revoir.*

Malgré ma confusion et mes pensées, mon visage restait de marbre. Ma main était toujours posée sur la harpe couleur d’argent. Avec la blancheur de ma peau et mon immobilité, on aurait pu me prendre pour une statue.




Moi je dis -> Kawaii !

_________________
"On dit que sa beauté n'est rien en comparaison de sa colère."
Aux abords du Sanctuaire Pandora
Revenir en haut Aller en bas
Orphée
Chevalier d'Argent de la Lyre
Orphée

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 29/01/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyVen 12 Mai - 20:50

"Pandora sama!"

Orphée le regard dans le vide posa sa lyre sur une table basse, se levant afin de rejoindre la fenêtre de la piece, Orphée ne disait rien, il se laissait emporter dans son spleen de poete, dans les chimeres de son âme, pourquoi continuer a jouer alors que le simple fait que Pandora était ici aurait suffit a faire radier a vie le chevalier d'argent? Pourquoi s'entêter a jouer ce dernier requiem alors qu'Orphée sentait que la prêtresse était loin d'être à son aise ici? Orphée n'était pas dupe il sentait bien la frustration de Pandora, coupée de son univers, en proie a ses ennemis, Orphée s'en voulait de ne pas pouvoir changer ça! Il était surement le seul Saint d'Athéna a pouvoir comprendre la prêtresse, peut être parcequ'il était le seul a l'avoir frequenté, non c'était différent, il comprenait vraiment Pandora!

Se retournant afin de fixer a nouveau Pandora, une larme perla le long de sa joue!

Aux abords du Sanctuaire Bscap0316tu


"Pandora Sama, vous avez raison, votre présence en ces lieux ne semble pas être bien vu de mes freres d'armes, mais je ne peux me résoudre a vous laisser partir comme ça, je ne peux arrêter de jouer en votre présence, laissez moi continuer ma mélodie, laissez moi profiter de cette derniere chanson, je ne vous retiendrais pas plus longtemps aprés!"

Reprenant sa lyre en main Orphée se mit a sortir des notes d'une mélancolie et d'une tristesse impressionante, cette chanson ressemblait énormément a une composition de Pandora, elle conaissait bien cette chanson, elle était dérivée de la chanson de soumission de Pandora, celle la même qui pouvait paralyser n'importe quel chevalier qui l'écouterait!
Revenir en haut Aller en bas
Pandora
Prêtresse d'Hadès
Pandora

Nombre de messages : 96
Situation actuelle : Demeure d'Orphée
Date d'inscription : 09/02/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptySam 13 Mai - 1:38

Cette attitude… Sa larme… Je fus prise au dépourvue par sa réaction. Je voyais bien que mes paroles avaient dû lui faire plus de mal que je ne l’aurais voulue. Je n’eu même pas le courage de dire quoi que ce soit. Mais ce qui dû me frapper le plus, ce fut sa mélodie. Ma main commença légèrement à trembler sur la harpe. Mes yeux fixaient Orphée sans que je ne sache comment réagir.
J’avais l’impression de revenir aux enfers, le jour où Orphée était arrivé. C’était la première composition qu’il avait dû m’entendre jouer. Puis je la jouais si souvent… Reflet de la noirceur et la solitude de mon passé, reflet d’un partie de son cœur. Cette symphonie même qui pouvait permettre d’arrêter quelqu’un. Je me demandais si par là il cherchait à empêcher les chevaliers de venir afin de terminer le morceau en paix. Non, c’était parfaitement impensable! Sauf que par ailleurs, je me sentais maintenant incapable de partir de cette pièce. Je voulais fuir cette oppression, mais je n’arrivais pas à me contraindre de le laisser ainsi. Est-ce la musique qui le voulait, ou ma conscience ?
Incertaine, je me levai et me rapprocha d’Orphée. J‘hésitai à parler, de le déranger dans son requiem. D’autant plus qu’il désirait vraiment le jouer jusqu’au bout. Je parla tout de même, juste assez fort pour que ma voix s’entendent parmi les notes. En faite, il était étrange d’entendre à quel point le son de ma voix s’accordait avec le rythme et la sonorité des notes.

Aux abords du Sanctuaire Pandora1


-Orphée, je vous en pris… Ne jouez pas de musique aussi triste et sombre que les miennes. De nous deux vous êtes le seul encore capable de jouer l’espoir et la gaieté. Alors j’aimerai, si je puis me le permettre dans ma situation, que vous jouiez quelque chose avec plus d’espérance. Et à mon tour si vous le voulez, je vous jouerai la dernière mélodie que j’ai faite depuis que vous êtes partie des enfers. S'il vous plait...

Il n’avait pas cessé de jouer lorsque j’ai parlé et moi je n’avais pas détourné mon regard de son image sans vraiment le voir. J'avais faillis poser ma main sur son bras... De plus, nous savions tout deux qu'une mélodie pouvait durée des heures entières... Je connaissais les enjeux que j’encourais. Orphée étais le seul à connaître les enfers, le projet de mon Seigneur et surtout la seule personne à pouvoir comprendre qui je suis. Il en avait déjà tant découvert sur moi aux enfers, ce lieu même où je reste perpétuellement caché sous ma froideur. J’étais certaine que continuer à le laisser voir mes faiblesses en restant ici et en lui jouant un autre morceau, cela m’entraînerai un jour à ma perte! Il pouvait lire et comprendre mes mélodies, reflet même de ce qui hante mon cœur, et que face à sa présente déception je me sentais coupable.

*" Un cosmos puissant pour un cœur faible… "*

Je chassais vite cette phrase maudite de ma tête. Je ne voulais pas rester ainsi ! Pas si je voulais pouvoir protéger quelqu'un. Je sortis bien vite de mes pensées pour observer Orphée. J’attendais sa réponse en silence.

_________________
"On dit que sa beauté n'est rien en comparaison de sa colère."
Aux abords du Sanctuaire Pandora
Revenir en haut Aller en bas
Orphée
Chevalier d'Argent de la Lyre
Orphée

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 29/01/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyLun 22 Mai - 21:13

[Désolé de mon retard désolé desolé belle Pandora, entre le manque de motivation de temps et de tout ça....Je vais essayer de répondre du mieux que je peux malgré tout!]

Orphée se sentait si faible, devant celle qu'il appréciait tant il faisait bien pale figure, son honneur de chevalier en avait pris un coup...D'un mouvement de tête il acquiesca au propos de Pandora...

"Vous avez raison, je vais reprendre un air un peu plus enjoué, surtout que je viens de ressentir quelque chose qui me rassure, laissez moi débuter la chanson je vous en parle de suite aprés!"


Il toucha la premiere corde et dans un silence de deux secondes il laissa sa main hésiter pour la prochaine note, quand tout a coup elle trouva quelle corde faire sonner, il sortit un son, le début d'une mélodie qui appelait a la vie, quelque chose de gai et d'enjoué! Un sourire naissant aux levres il se tourna face a Pandora!

"J'ai senti il y'a peu le cosmos de mes freres d'armes a savoir Shaka de la Vierge, Aiolia du Lion et Aiolos du Sagittaire, j'ai senti leur cosmos pointé vers ma demeure, j'ai senti a quel point il y'avait de la haine dans leur cosmo énergie, je ne pouvais me résoudre a trahir une fois de plus la confiance de mes freres d'armes et d'Athéna, mais cette derniere fut plus clémente que je ne l'aurais imaginé! Ma déesse, celle que j'aime tant, que j'aime en tant que chevalier dévoué m'a autorisé a jouer avec vous Pandora Sama, son cosmos bienveillant me disait de ne pas arrêter ma mélodie et de jouer tant qu'il me plaira! Et c'est ce que je compte faire!"

Reprenant sa mélodie il attendait que Pandora veuille bien l'accompagner, et surtout avec cette fameuse composition dont elle lui avait parlée tout a l'heure!
Revenir en haut Aller en bas
Pandora
Prêtresse d'Hadès
Pandora

Nombre de messages : 96
Situation actuelle : Demeure d'Orphée
Date d'inscription : 09/02/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyMar 23 Mai - 15:18

[C’est rien cher Orphée. C’est moi qui réponds vite aussi, parce que je suis en pleine inspiration en ce moment. Prend le temps qu’il te faut ^^]

Un long silence avait plané entre nous, uniquement ponctué par la mélodie d’Orphée. Le temps semblait presque s’être suspendu. Mais enfin il réagit, et je fus rassurée par ses paroles. Il commença alors un autre air, plus vivant et doux, enfin son sourire naissant fini de m’apaiser. Je riais intérieurement de mes réactions, je me dis ironiquement :

*Décidément, je m’inquiète bien trop pour lui… Je deviens trop sensible. Je me laisse envahir par mes sentiments et pourtant je sais que je ne le dois pas. Mon humanité reprend ses droits en sa présence, et ainsi je souffrirais en partant… Il va vraiment falloir, que je détache définitivement de lui…*

Alors que je combattais contre ma conscience, il m’expliqua la raison de son revirement d’humeur. J’avais eu raison… Les chevaliers n’acceptaient pas ma présence en ces lieux, par contre je devais bien avouer que la faveur d’Athéna m’étonnait.

-Je suis rassurée d’apprendre que vous n’aurez pas d’ennuis par ma faute, et je suis bien forcée de remercier Athéna pour cela. Aussi, comme je vous l’ai promis je vous accompagnerai avec le morceau dont je vous ai parlé.

En me retournant, je regarda négligemment vers la fenêtre en repensant à ce qu’il avait dit.

*La Sagesse, la Rage et la Justice, autrement dit la Vierge, le Lion et le Sagittaire. Ces signes du zodiaque sont parmi les plus forts. Mais l’heure n’est pas à de telles réflexions. Pour l’instant, je vais profiter de mes derniers instants d’humanité auprès d’Orphée. Le temps nous apportera suffisamment de douleurs et de méfiances pour y penser maintenant. D’autant plus que le réveille imminent de cette personne risque de créer des tensions… Et il va bientôt falloir que je retourne auprès d’Hadès-sama.*

Sortant de mes pensées, je retournais auprès de la harpe et m’y installa afin d’accompagner Orphée une nouvelle fois. Ainsi, je joua les premières notes, puis la suite me vint comme si j’avais toujours joué cette mélodie. Ma musique était gracieuse et enchanteresse. Ni ténébreuse ni joyeuse, elle semblait tisser la toile d’un monde à part.
Revenir en haut Aller en bas
June
Chevalier de Bronze du Caméléon
June

Nombre de messages : 12
Situation actuelle : Dans ma maison
Date d'inscription : 20/05/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyDim 28 Mai - 1:49

Ses pensées étaient enfin redevenues plus calmes et neutre. June se dirigeait à présent vers l’entrée du Sanctuaire, voulant revenir là où elle avait et ressentait toujours un cosmos bien étrange pour appartenir au Sanctuaire. Les gardes regardaient passer la femme chevalier avec un drôle d’air, le même qu’ils avaient eu à son arrivé, ne s’habituant visiblement pas à ses femmes chevaliers portant un masque.
Alors que le chevalier du Caméléon se rapprochait de sa destination, une magnifique symphonie se fit entendre, ravissant son ouie pourtant pas habituée à la musique. Ceci l’arrêta quelques instants.

*C’est vraiment magnifique… Il n’y a pas de doute. Je ne connais qu’un seul chevalier capable de jouer avec autant d’habilité. Le légendaire Orphée de la Lyre, l’homme que l’on dit égale aux chevaliers d’Or de par sa puissance et que les dieux eux-mêmes se plaisent à entendre jouer. Je suis certaine que c’est lui, mais qui joue à ces côtés ?*

June restait immobile, à quelques mètres seulement de la maison. Elle savait qu’elle n’avait pas à s’inquiéter. Le chevalier de la Lyre était de loin bien plus puissant qu’elle et si la présence de son invité n’était pas désirable au Sanctuaire sûrement serait-elle déjà partie. Mais ce cosmos était si étrange qu’elle ne parvenait pas à se contraindre de repartir.

*Qu’est-ce que je fais ? Je n’ai pas à venir ici, et encore moins de déranger un chevalier dont la puissance et supérieur à la mienne ! Pourtant j’ai une drôle de sensation avec ce cosmos… Qui est-ce ?*

Avant qu’elle ne s’en rende compte elle-même, June se trouvait face à la porte de la demeure du chevalier d’Argent. Rongée de curiosité, elle eu l’affront d’entrer d’elle-même dans l’antique demeure. Cependant son indécence s’arrêta en même temps qu’elle lorsqu’elle s’adossa à côté de la porte d’où provenait les deux merveilleuses mélodies. La beauté du son était tel que le chevalier du Caméléon en oublia presque la raison de sa présence ici et la violation qu’elle venait de faire. Elle resta là en silence, à écouter les notes s’entremêler à l’infini… Aucune agressivité ou quelconque sentiment néfaste n’émanait de la jeune femme, seul sa curiosité pouvait poindre dans son faible cosmos de chevalier de Bronze.



Désolé les deux tourtereaux.
Revenir en haut Aller en bas
Pandora
Prêtresse d'Hadès
Pandora

Nombre de messages : 96
Situation actuelle : Demeure d'Orphée
Date d'inscription : 09/02/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyDim 28 Mai - 13:53

Je sentais un cosmos s’approcher, mais je continuais pourtant de jouer comme si rien ne se passait. J’avais simplement ouvert les yeux un bref instant pour la regarder passer depuis la fenêtre. Je détestais être interrompue lorsque je jouais un morceau, mais l’intruse n’eu pas cet affront. Je la sentie s’arrêter près de la porte de là où nous étions afin de nous écouter. L’idée de me lever pour aller trouver la femme chevalier me traversa l’esprit, mais je n’en fis rien. Même si sa présence m’agaçait, elle n’avait pas de mauvaises intentions à mon égard, aussi je ne bougeai pas. De plus, j’avais promit à Orphée de lui jouer cette nouvelle composition, et je comptais bien tenir ma promesse en la jouant jusqu’au bout. Mes doigts continuèrent donc leur course sur les cordes de la harpe d’argent.

*Qu’est-ce qu’elle me veut ? Si elle voulait me faire partir elle serai déjà rentré, et si elle voulait nous écouter elle avait d’autre endroit que derrière la porte. Alors qu’est-ce qu’elle fait là ?*

J’aurai pu la forcer à rentrer tant sa présence immobile derrière la porte m’agaçait. Mais je ne le fis pas, par respect pour Orphée et Athéna. Je pouvais également diriger mon cosmos vers elle et lui demander la raison de sa visite, mais l’idée qu’elle entre et interromps ce dernier moment que j’avais avec Orphée ne me plaisait qu’encore moins. Je ne fis donc rien, continuant de jouer sans me soucier de cette présence parasitaire. De plus, la faiblesse de son cosmos n’avait pas de quoi m’inquiéter, même si je savais qu’il ne fallait pas s’y fier.
Le simple fait d’entendre la magnifique mélodie d’Orphée suffit à me replonger complètement dans mon monde où seul Orphée, notre musique et moi étions présent.


June ! Quand je dis non c’est non ! Alors compte sur moi pour m’occuper de toi à la Guerre Saint !

_________________
"On dit que sa beauté n'est rien en comparaison de sa colère."
Aux abords du Sanctuaire Pandora
Revenir en haut Aller en bas
Orphée
Chevalier d'Argent de la Lyre
Orphée

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 29/01/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyVen 2 Juin - 0:34

*Qui arrive donc? Je ne connais pas ce cosmos, il ressemble a celui d'un chevalier de Bronze mais...Je suis vraiment resté trop longtemps aux enfers, je ne me sens vraiment plus chez moi ici! Enfin..Continuons cette mélodie jusqu'au bout!*

Orphée lui aussi quelque peu gêné par la présence de June ne laissa pas sa mélodie en patir, il continua à jouer comme il en avait l'habitude...Seulement il ne semblait pas aussi parfait dans ses mouvements, il détestait qu'on l'espionne quand il jouait, quelqu'un qui était la pour apprécier un morceau de musique devait le faire sans se cacher! Il ne prêta pas attention a Pandora et arrêta sa mélodie sèchement!

"Veuillez excuser l'affront que je viens de vous faire en stoppant de cette maniere, mais je ne peux jouer tout en étant épié en même temps!"

Il diriga son cosmos vers la porte derriere laquelle se trouvait June et il empoigna sa lyre, sonnant alors une note stridente qui fit s'échapper une onde de choc de son instrument! Il ouvrit donc la porte pour laisser June sans aucune cachette!

"Je ne vous demanderais pas votre nom, je pense que vous conaissez déjà le mien, je ne vous demanderais pas de partir non plus mais je n'aime pas sentir quelque chose m'épier quand je joue, si vous voulez profiter de la musique faites le a découvert! Vous pouvez vous assoir la bas!"

Il pointa alors un siege en marmbre se trouvant de l'autre côté de la piece, quant a lui il se remit a sa place et d'un signe de main montra à Pandora qu'il allait reprendre la mélodie une mesure avant l'endroit où ils s'étaient arrêtés!



Qui a parlé de Tourtereaux? Non mais je vous jure lol
Revenir en haut Aller en bas
Pandora
Prêtresse d'Hadès
Pandora

Nombre de messages : 96
Situation actuelle : Demeure d'Orphée
Date d'inscription : 09/02/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyVen 2 Juin - 23:44

La musique d’Orphée ce faisait moins naturelle au fur et à mesure que la personne derrière la porte nous espionnait. Cependant je fus surprise lorsqu’il arrêta net, ce qui me fit par la même arrêter ma mélodie une note après lui. J’eu un de mes étranges sourires lorsqu’il s’excusa.

-Mais je vous en pris, ce n'est rien je peux comprendre.

Je ne tressaillis même pas sous l’horrible son qu’il avait produit, car il m’arrivait de faire de même contre les Spectres. Donc ce son ne me gênait pas tant, même si je déplorais que l’on puisse créer des sons si impurs.
Mon regard se tourna vers la femme chevalier à présent découverte. J’eu un sourire ironique à son égard, puis plus encore aux paroles d’Orphée.
Le fait qu’elle porte un masque me fit rire intérieurement. Ainsi, même au Sanctuaire les femmes devaient perdre leur visage ? Quelle ironie ! Mon regard froid la suivit jusqu’à ce qu’elle décide que faire. Même avec son masque je savais qu’elle me regardait. Il est vrai que je devait paraître étrange, moi la femme sombre et froide au milieu de tant de lumière et de sérénité.
Sentant plus fort encore sa curiosité poindre dans son cosmos maintenant proche de moi, j’entrepris de peut-être répondre à certaine de ses questions muettes. Je ne la regardai même pas lorsque je lui adressa la parole avec indifférence :

-Vous n’avez pas à vous inquiéter de ma présence ici. Du moins pas encore. Mes pas m’ont égarés ici et je suis restée pour jouer en compagnie de votre frère d’arme. Je repartirai bientôt là d’où je viens… Cependant… J’aimerai que vous arrêtiez à présent de dégager un cosmos si désagréablement curieux à mon égard.

Je ne cherchai même pas à m’excuser auprès d’Orphée de mon attitude envers la femme chevalier. La façon qu’elle avait de me considérer comme une bête curieuse m’agaçait vraiment, et si on ne le voyait pas sur mon visage, on pouvait le ressentir. J’avais beau en avoir l’habitude, car même aux enfers tout le monde ce demandaient qui je pouvais bien être vraiment, mais cela m’agaçait toujours autant. Mais plus que ça, c’était le fait qu’elle nous ai interrompue au milieu de notre symphonie qui me frustrait.
Finalement, Orphée interrompit cette tension pour me signifier qu’il allait reprendre son morceau. Je me replaçai donc, et sans aucune autres paroles nous reprîmes nos mélodies. A nouveau j’oublia le reste et joua de tout mon cœur cette composition faite après le départ d’Orphée des enfers. Pour cette retrouvaille qui finira dans tout les cas trop vite, je m’efforçais à jouer du mieux que je pouvais, redoutant quelque peu l’arrivé de notre dernière note. Celle qui annoncera qu’il me faut repartir d’ici pour retrouver Hadès, mon Seigneur bien aimé.



Surtout que je précise une chose: Malgré que Pandore aime beaucoup Orphée, elle et son coeur appartiennent à Hadès! ^^

_________________
"On dit que sa beauté n'est rien en comparaison de sa colère."
Aux abords du Sanctuaire Pandora
Revenir en haut Aller en bas
June
Chevalier de Bronze du Caméléon
June

Nombre de messages : 12
Situation actuelle : Dans ma maison
Date d'inscription : 20/05/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyDim 4 Juin - 22:02

Tout ce passa très vite pour June lorsque la musique s’arrêta. Avant qu’elle n’ai eu le temps de le voir venir, elle se retrouva à découvert, face à un Orphée visiblement irrité contre elle. La seule réaction qu’elle réussit à avoir fut de faiblement hocher la tête lorsqu’il désigna le banc de la pièce. Une seconde s’écoula avant qu’elle n’aille s’y assoire.

En passant à côté d’elle, le chevalier du Caméléon jeta un rapide regard à cette étrange femme qui était la cause de son agissement et la raison de sa présence. Son regard froid lui procura un frisson de malaise, ce qui lui fit détourner très vite le regard. Heureusement, son visage était tourné vers le banc de marbre, donc son masque avait empêché de la trahir. Mais June savait que la sombre étrangère l’avait sentit, même démasqué si on pouvait le dire.

La femme chevalier s’assise lorsque la Dame Noire lui adressa la parole. June en profita pour tourner son visage vers son interlocutrice et la regarder franchement.

« Vous n’avez pas à vous inquiéter de ma présence ici. Du moins pas encore. Mes pas m’ont égarés ici et je suis restée pour jouer en compagnie de votre frère d’arme. Je repartirai bientôt là d’où je viens… Cependant… J’aimerai que vous arrêtiez à présent de dégager un cosmos si désagréablement curieux à mon égard »

June ne trouva pas d’autre réaction de détourner la tête et ne dit rien. Puis les deux musiciens reprirent leur duo. C’était vraiment magnifique à entendre, malgré la différence qu’il y avait entre ces deux personnes, leur musique se lier et coulait comme l’eau clair.

Le regard de la jeune femme oscilla longtemps entre les deux compositeurs avant qu’elle ne ferme les yeux, les bras croisés. Bien qu’elle ne bougeât pas, June était bien décidée à parler à cette mystérieuse femme qui accompagnait Orphée. Quitte à retarder son départ, mais il fallait qu’elle sache qui elle était, même si au font d’elle, June ne savait pas pourquoi ni à quoi cela lui servirait de savoir cela. La femme chevalier se laissa aller à ses pensées et son imagination durant toute la durée du concerto. Jusqu'à ce que la dernière note soit jouée...
Revenir en haut Aller en bas
Pandora
Prêtresse d'Hadès
Pandora

Nombre de messages : 96
Situation actuelle : Demeure d'Orphée
Date d'inscription : 09/02/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyLun 5 Juin - 13:58

Le silence planait dans la pièce… Un silence que seul nos notes brisaient. Nous jouions, et chaque notes nous rapprochaient inexorablement de la dernière. Cette dernière note que je ne voulais presque pas jouer, celle-là même qui me faisait presque vouloir que le temps s’arrête. Non, je ne voulais pas que ça arrive, je voulais pouvoir jouer éternellement, sans plus jamais m’arrêter.
Ce sentiment je le connaissais si bien. Cette peur que la fin n’arrive et que pourtant nous souhaitons pour que cette peur finisse enfin de nous torturer. Ce sentiment où peur et envie se mêlent. Je ne voulais pas finir ma composition, car je savais qu’elle signifierait mon départ, un départ douloureux. Et en même temps je voulais la finir pour pouvoir enfin m’enfuir et retourner là où j’étais et serai toujours chez moi : auprès d’Hadès. Perdue dans la lumière, je préférais retourner dans les ténèbres que je n’aurai jamais du quitter… Pourtant, malgré cette oppression qui s’emparait douloureusement de moi, je continuais de jouer et d’agir comme si de rien n’était.

Finalement, au bout d’un long moment qui me fit l’effet d’une éternité trop vite terminé, mes doigts pincèrent les dernières cordes pour que retentisse le dernier accord de ma mélodie dédiée à Orphée. Une fois le son envolé, et seulement à ce moment, j’ouvris les yeux et mes mains commencèrent à imperceptiblement trembler.

*Ca y ai… Mon dernier moment d’humanité est terminé. Je dois à présent partir et fuir cet endroit qui va finir par me corrompre…*

Je me tourna alors vers Orphée et je l’observa, impassible. La présence du chevalier de Bronze, que j’avais presque oubliée, m’empêchait de montrer mon vrai visage à Orphée. De toute façon, je ne devais pas le faire. J’en avais déjà beaucoup trop fais en acceptant de l’accompagner jusqu’ici et de jouer encore une fois à ses côtés.
Un lourd silence s’installa, et je finie enfin par parler. D’une voix décidément froide :

-Voila, mon morceau est terminé, et par la même ma présence ici est devenue de trop. Je vous ai promis de vous le jouer et voila chose faite. Je n’ai donc plus aucunes raisons de rester ici plus longtemps. J’ai été ravie de vous revoir et de vous parler de nouveau. Adieu... Orphée…

Sans un seul autre regard pour le chevalier de la Lyre et ignorant volontairement le chevalier du Caméléon, je me leva et commença à sortir de la demeure, une demeure trop claire pour accepter plus longtemps une femme aussi sombre que moi en son sein. Je m’arrêta quelque pas après avoir franchis la porte, permettant ainsi aux deux chevaliers de me parler une dernière fois s’ils le voulaient. Sinon je repartirais définitivement aux enfers.

*Hadès-sama ô… Pardonnez-moi. Pardonnez-moi de vous avoir fait attendre si longtemps. A présent je vais revenir, et je vous promets de ne plus jamais repartir sans votre ordre.*
Revenir en haut Aller en bas
June
Chevalier de Bronze du Caméléon
June

Nombre de messages : 12
Situation actuelle : Dans ma maison
Date d'inscription : 20/05/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyLun 5 Juin - 15:47

Les dernières notes furent jouées, et un lourd silence plana une fois le son évanoui. June sortit alors de ses pensées. La magnificence de la musique l’avait mené à imaginer un décor proche de ce que décrivait les musiques, dans lequel elle évoluait. Mais ce fut la voix de l’invitée d’Orphée qui l’a sortie définitivement de sa sorte d’état second.

La femme chevalier n’eu tout d’abord aucune réaction. Ce ne fut que lorsqu’elle vit la sombre femme partir qu’elle se leva en sursaut et lui cria :

« Attendez ! »

L’interpellée s’arrêta une fois la porte franchis, et June en profita pour la rejoindre et lui faire face.

Aux abords du Sanctuaire Jun015


Pendant quelques brefs instants, les deux femmes se toisèrent en silence. Puis June se décida enfin à poser sa question.

« Qui êtes-vous ?
-Pardon ?
-Je voudrai savoir qui vous êtes… Je sais très bien que vous ne faite pas partie du Sanctuaire, alors d’où venez-vous ? »

L’étrangère resta un instant impassible, avant qu’elle ne se mette à rire. Un rire qui fit frissonner le chevalier du Caméléon tant il était sombre et froid. Sa question paraissait vraiment l’amuser. Sa voix eu la même intonation que son rire :

« Je crois savoir pourquoi tu me poses cette question…
-Alors répondez-y !
-Très bien… Puisque tu tiens tant que ça à le savoir écoute moi bien : Je m’appelle Pandora et je suis Prêtresse d’Hadès. »

Cette réponse ébranla la jeune chevalier. Une représentante d’Hadès ? Elle ? Et ici ?! June en resta muette et figée sur place. Elle ne savait plus comment réagir, et la véritable raison de sa question s’évanouie en elle-même. Elle en oublia même la frustration que Pandora avait provoqué chez elle en la tutoyant de la sorte et en employant un ton si désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Pandora
Prêtresse d'Hadès
Pandora

Nombre de messages : 96
Situation actuelle : Demeure d'Orphée
Date d'inscription : 09/02/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyLun 5 Juin - 22:18

« Attendez ! »

Je m’arrêta alors, mais ne me retourna pas pour faire face à la femme chevalier. D’elle même elle vint me faire face. De brèves paroles furent prononcées avant qu’elle ne pose sa question. Je resta quelques secondes sans réaction, avant de rire. La manière dont elle avait posé la question, j’aurai aimé voir son expression à ce moment là ! Elle osait me poser cette question ? Ma voix fut aussi sombre et froide que mon rire, même mon regard tomba sur elle, comme si je tentais de lire son esprit alors que je lui répondais.
Mes paroles semblèrent l’ébranler plus que je n’aurais pu le croire. Sur le coup je ne voyais pas ce qui avait pu tant la choquer. Puis je réalisa. Bien sûr, pour elle, même après ce que je lui avais dit et ma présence tolérée, je devais être la représentante de l’ennemi, voir du mal.

-Je l’ai déjà dis, ma présence ici n’a rien à voir avec mon statut. Et comme tu peux le voir je m’apprêtais à partir. Je n’ai absolument rien contre toi, cependant n’abuse pas de ma patience.

On resta quelques secondes à s’observer en silence. Je la fixais toujours de mon regard dur, espérant qu’elle me laisse enfin tranquille. Ne voyant aucune réaction de sa part, je lui lança :

-Je ne cherche aucune querelle en ces lieux, toutefois pas encore. Alors à moins de risquer d’offenser l’un ou l’autre de nos faction, voir les deux, je vous conseil de ne pas abuser de ma patience. Alors j’aimerai, tant que l’on peut l’éviter, ne pas créer de tension ou de malentendu. Donc à moins que vous n’ayez quelque chose d’autre à me dire, j’aimerai que vous me laissiez.

Je l’avais dit froidement, mais tel était ma nature. De plus, je n’avais pas de sympathie pour elle, et sa précédente façon d’agire n’avait pas fait en sorte de la porter dans mon estime.

Lentement, me désintéressant de la femme chevalier, je me retourna pour pouvoir voir Orphée. Mais aussitôt que je l’entraperçu, je me retourna de nouveau en fermant les yeux. Je n’osais pas le regarder. Je m’étais montrée volontairement froide, quitte à le blesser, et me blessant moi-même. J’aurai cependant voulu lui dire merci pour m’avoir permise de jouer à ses côtés, de m’avoir accepter ici… Mais je ne dis rien et resta immobile, les yeux fermés, attendant de voir si le chevalier du Caméléon sortait de son mutisme afin de savoir si elle avait quelque chose d’autre à me dire.
Revenir en haut Aller en bas
June
Chevalier de Bronze du Caméléon
June

Nombre de messages : 12
Situation actuelle : Dans ma maison
Date d'inscription : 20/05/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptyMar 6 Juin - 13:51

June ne bougeait pas. Etait-ce la révélation de Pandora allié à la puissance qui semblait sommeiller en elle qui la figeait ainsi ? Ou était-ce l’incompréhension de voir une telle femme avoir été accepté ici ? Toujours est-il que le chevalier du Caméléon avait du mal à l’assimiler. Il n’était pas sûr qu’elle-même sache pourquoi elle avait eu une telle réaction. Son regard restait fixé sur elle sans pouvoir dire quoi que ce soit d’autre.

Finalement, au bout de quelques minutes Pandora lui adressa de nouveau la parole.

-Je ne cherche aucune querelle en ces lieux, toutefois pas encore. Alors à moins de risquer d’offenser l’un ou l’autre de nos faction, voir les deux, je vous conseil de ne pas abuser de ma patience. Alors j’aimerai, tant que l’on peut l’éviter, ne pas créer de tension ou de malentendu. Donc à moins que vous n’ayez quelque chose d’autre à me dire, j’aimerai que vous me laissiez.

June sortit alors de son mutisme et se ressaisit. Elle lui fit face dignement et répondit, se forçant à être polie et courtoise comme elle le devait :

« Pardonnez—moi de vous avoir fais perdre votre temps. Je vais vous laissez, et j’espère ne pas vous avoir trop importuné. Au revoir. »

D’un pas raide, elle commença à partir, mais s’arrêta un instant pour parler à Orphée, avec plus de naturel et un véritable ton d’excuse :

« Pardonnez mon attitude précédente. Je vous promets de ne plus recommencer ni de vous importuner de la sorte. »

La femme chevalier s’inclina légèrement pour les saluer, et enfin elle repartit vers sa maison, laissant Orphée et Pandora seul.

*Ce qu’elle peut être bizarre et agaçante quand elle veut cette femme ! A ce demander si elle est humaine.*
Revenir en haut Aller en bas
Pandora
Prêtresse d'Hadès
Pandora

Nombre de messages : 96
Situation actuelle : Demeure d'Orphée
Date d'inscription : 09/02/2006

Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire EmptySam 10 Juin - 2:20

Debout et immobile, j’avais regardé la femme chevalier partir. Je n’avais pas prit la peine de lui demander à son tour qui elle était. Son faible cosmos et l’éclat de son armure me permettaient de dire qu’elle était des chevaliers de bronze. Puis mon regard se reposa sur l’étendu verte qui se déroulait devant moi.

J’aurai dû partir tout de suite. Avancer pour m’éloigner le plus loin possible d’ici afin que ma silhouette se perde dans cet océan vert qui deviendrai mon chemin pour retourner aux enfers. Mais étrangement, je n’arrivais pas à bouger… Je me sentais clouée au sol, comme si la terre elle-même s’accrochait à mes chevilles pour me retenir prisonnière ici. Pourtant je voulais plus que tout partir d’ici, une colère que je ne comprenais pas montant en moi. Je voulais ardemment retourner aux enfers auprès d’Hadès, pour le protéger et le servir comme je le faisais depuis longtemps, et comme je désirais le faire pour le reste de ma vie. Malgré cet intense désir, je n’arrivais pas à me contraindre de bouger. Ce qui me blessait le plus, était sûrement de savoir pourquoi je ne pouvais avancer : ma culpabilité envers Orphée…
Les mots que je lui avais dit avant de sortir avaient été froid et distant, voir dur. Partir ainsi n’était pas ce que je voulais, mais ma position de prêtresse des enfers -que je me suis jurée de ne plus quitter dés que j’aurai retrouvé le château d’Einstein- l’exigeait. Partir comme ça m’était quasiment impossible, mais me retourner afin de lui parler une dernière fois m’était tout aussi pénible à envisager. Pourtant, je me retourna douloureusement, et je resta là, à observer Orphée sans savoir quoi dire ou comment réagir. Ma conscience de femme me demandait d’être une dernière fois conciliante avec lui avant de partir. Tandis que ma conscience de prêtresse m’ordonnait de rester distance et froide, et que si je devais lui parler, de me montrer glacial et blessante dans mes paroles.
Mes lèvres s’entrouvrirent, comme voulant prononcer quelque chose, mais aucun son ne sortit, je referma alors la bouche. Plus que mon éternelle mélancolie, la douleur et la colère m’enlaçaient. Ne pas savoir comment réagir, mon manque d’impassibilité face à la situation et ma trop grande sensibilité m’énervait ! Alors que d’être loin des enfers et Hadès et savoir que c’était peut-être la dernière que je voyais Orphée avec envers lui un semblant d’affection me faisait du mal. Je retenais à grande peine mon cosmos d’osciller autour de moi comme une flamme pourpre. Quand je commençais à perdre le contrôle de mes nerfs pour une raison ou pour une autre, mon cosmos se développait presque toujours autour de moi comme pour défier quiconque de m’approcher, ou pour dissuader de venir me voir si j’étais seule.
Je restais là, immobile… Incapable de parler ou de bouger. Mon visage était toujours impassible, mais mes yeux fixés sur Orphée devaient sûrement trahir mon désappointement et ma frustration. Mes cheveux et ma robe ondulèrent sous la légère brise qui venait de se lever, alors que nous nous regardions en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Aux abords du Sanctuaire Empty
MessageSujet: Re: Aux abords du Sanctuaire   Aux abords du Sanctuaire Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux abords du Sanctuaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saintseiya-story : RPG du manga mythique :: Partie RPG :: Sanctuaire terrestre d'Athéna :: L'entrée du Sanctuaire-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser